Ceintures de compétences : les calculs posés

Ceintures de compétences : les calculs posés

Je me suis lancée dans l’aventure des ceintures de compétences en novembre 2017.

Je n’ai lancé « que » 2 ceintures : une pour les tables de multiplications et une pour l’utilisation de Twitter.
Ce qui les différencie, au delà de la notion, c’est leur approche : la première concerne une seule compétence, alors que celle de Twitter propose pour chaque couleur de ceinture plusieurs compétences à valider.
Les élèves apprécient ce dispositif, qui les laisse réellement avancer à leur rythme. Ils ont plaisir à s’inscrire lorsqu’ils ont décidé qu’ils étaient prêts à passer la ceinture, et j’insiste sur ce point, ça me parait ESSENTIEL que les élèves puissent choisir quand ils se sentent prêts. Je n’ai donc pas de date butoir, ni de créneau de passage de ceinture. Évidement, j’incite les élèves à s’inscrire quand je vois que ça n’avance pas, pour leur fixer un objectif, un but à atteindre.

Ce que j’ai également aimé, c’est que les élèves se rendent comptent eux-mêmes que le niveau de classe (j’ai des CE2 et des CM1) n’est pas forcément gage de niveau de ceinture ! Et, oui, ce sont des CE2 qui caracolent en tête pour les ceintures de tables, et je trouve que ça, c’est une belle manière de montrer et d’expliquer que l’on peut être très performant dans un domaine, ou sur une compétence, et puis moins dans un autre, etc. Les moqueries des uns et des autres ont disparu puisque chacun a sa propre progression.
Force de cette (petite) expérience, je me suis dit que je préférais lancer des ceintures pour une compétence à la fois, un peu à la manière des brevets de réussite en maternelle qui concernent souvent une compétence ciblée.

J’avais dans la tête depuis un moment ces ceintures de calculs posés. Et bien les voilà !

La progression est le fruit d’une réflexion partagée avec Nicolas Pinel, fondateur de la Méthode Heuristique de Mathématiques, que j’utilise dans ma classe. J’avais dans un premier proposé une progression du type, les additions niveaux 1, 2; puis les soustractions … pour coller au niveau de mes élèves (certains ne maitrisent pas encore bien la soustraction, je voulais donc qu’ils puissent réussir au moins 2 ceintures). Et puis Nicolas m’a proposé la progression qui figure maintenant dans ces ceintures : les 4 opérations se succèdent par niveau, et dans chaque nouveau test on retrouve plusieurs opérations des ceintures précédentes. Celle-ci est plus cohérente.

Chaque élève a un référentiel dans lequel figurent la compétence par couleur de ceinture, ainsi que le critère de réussite. C’est dans cet outil qu’ils cochent leurs essais et tamponnent la date de réussite.

Pour chaque nouvelle ceinture, les compétences précédentes sont reprises.

J’ai préparé les 12 niveaux de passages de ceinture, avec pour chaque niveau 4 tests différents.

Les cases grisées correspondent à des calculs des ceintures précédentes, pour que le passage de ceinture ne se limite pas à un nouveau calcul mais à la maitrise d’un ensemble de techniques de calculs posés.

Je ne fais pas de fiches d’entrainements, car les calculs posés sont travaillés au fil des séances de maths, en plan de travail individuel ou en entrainement spécifique. Donc pas de fiches mais un entrainement adapté à chacun sur ardoise ou sur le cahier.

Les documents sont par ici :

  • le référentiel de compétences

 

 

 

  • les tests de ceinture

 

 

J’espère que ces documents pourront vous aider à lancer ou poursuivre le dispositif des ceintures de compétences dans votre classe !

38 thoughts on “Ceintures de compétences : les calculs posés

  1. Super travail! J’ai découvert ton site il y a peu de temps mais j’adore tout ce que tu proposes. Je travaille aussi avec MHM du coup super idées ces ceintures. Elles te servent d’évaluation pour valider les compétences?
    Au plaisir de lire un nouvel article

    1. Merci Sophie ! J’évalue effectivement les maths avec les ceintures et également (pour toutes les autres compétences que je n’ai pas en ceintures) avec les jeux et situations proposés dans MHM.
      A bientôt, ici ou ailleurs !

  2. Merci beaucoup pour ce partage ! Je commence avec MHM à la rentrée et suis en pleine lecture du guide. C’est d’ailleurs là que j’ai trouvé le lien vers ton article.

    1. Merci ! Nous avons effectivement pensé ces ceintures ensemble, et les enfants progressent bien avec toujours l’envie d’aller plus loin 😉

  3. Bonsoir,

    J’ai découvert votre blog dernièrement et que dire… Beaucoup de ressources qui font réfléchir, j’aime vraiment l’idée des leçons à manipuler… Bravo !

    J’ai une question qui concerne les ceintures de calculs posés : Les élèves font-ils les calculs sur la petite feuille ou les posent-ils sur une feuille de classeur par exemple ?

    Merci pour la réponse.

    Bonne continuation !

    1. Merci pour votre retour
      Pour la ceinture de calculs posés, ils s’entrainent sur ardoise ou feuille, et la petite feuille que j’ai publié c’est pour le passage de ceinture, ils font les calculs dessus. Jusque là ça n’a pas posé problème… Sinon ils demandent et on fait ça sur une autre feuille 😉

  4. Bonjour
    Cela fait maintenant deux ans que je fonctionne en ceinture de calculs posés et le système que vous proposez n’est pas celui que j’ai retenu pour ma classe. Une couleur c’est un calcul. (Sauf multiplication et division que je différencient car j’ai des cm2). AveC votre proposition un enfant qui n’arrive pas à soustraire ne peut pas avancer alors qu’il peut savoir faire une multiplication.

    1. Bonjour,
      Quand j’ai construit ces ceintures, j’ai d’abord pensé procéder comme vous. Et puis en en discutant avec Nicolas Pinel, auteur de la méthode heuristique de mathématiques, nous avons convenu qu’il serait mieux de proposer une progression spiralaire. Cela encourage les élèves à réussir chaque type d’opération sans « abandonner » une technique parce qu’il aurait des difficultés.
      Cela régule bien les apprentissages et permet aux élèves de progresser sur les 3 (ou 4 selon le niveau) opérations à la fois, ils peuvent donc aussi résoudre des problèmes faisant appel à ces calculs.

      1. Bonjour,
        Je viens d’etre dirigée par votre blog et les ceintures de calcul que vous avez mis en place. Je vous remercie infiniment car l’an passé j ai mis en place les ceintures de calcul mais sous la forme d une couleur par opération et malheureusement certains élèves sont restés bloqués sur une seule technique car ne parvenaient pas à obtenir leur ceinture. La progression spiralaire me semble bien plus appropriée. Merci encore pour le partage de votre réflexion et de votre travail.
        Sophie

  5. Bonjour,
    Comme beaucoup je suis venue sur ton site suite à la lecture du guide MHM.
    Petite question: à quel moment de l’année introduis tu ces ceintures ( je vais faire le MHM à la rentrée et j’aurais un CE2 pur) ? Dès le début de l’année ou attends tu d’avoir vu cetains modules avant ?
    Merci beaucoup pour ce travail .

    1. Bonjour Sylvie, je pense les introduire assez rapidement, disons en septembre, car nous allons vite revoir les opérations et ils sauront tous je pense déjà faire le premier niveau donc ça sera valorisant. Je vais regarder dans les modules quand on parle des calculs posés pour trouver le moment opportun, en CE2 je crois que ça arrive dans le module 4 donc en première période !

  6. Très beau travail ! Merci beaucoup. Je vais me lancer dans la MHM et dans les ceintures de compétences ! 🙂 Merci à toi pour tous ces partages !

    1. Bonjour Isa, les ce2 devraient atteindre le niveau vert foncé pour coller avec les attendus de fin de CE2.
      « Au CE2, ils consolident la maîtrise de la soustraction ; ils apprennent une technique de calcul posé pour la multiplication,
      tout d’abord en multipliant un nombre à deux chiffres par un nombre à un chiffre puis
      avec des nombres plus grands. »

      1. Ton approche me convient tout à fait. J’utilise les ceintures de calculs posés dans ma classe depuis de nombreuses années avec une ceinture pour une opération. Je pense faire évoluer cette pratique avec les bonnes idées que tu me donnes. Merci encore, ton blog est très intéressant !

  7. Merci pour ce beau partage. Ton blog est une de mes belles découvertes de l’été !
    Je fonctionnais jusque là avec les ceintures de charivari mais l’un n’empêche pas l’autre ! Et je démarre MHM à la rentrée.

  8. Merci beaucoup Delphine pour ce partage ! J’aime beaucoup ce principe spiralaire ! Je prends ! 😉

  9. Bonjour
    Conseillère pédagogique je me suis plongée dans la lecture de MHM. Très très intéressant. J ai réussi à embarquer mes troupes dans le cadre des CP dédoublés 100% réussite. Je viens de tomber sur votre site. Bravo et merci pour ce travail intelligent et pertinent.

  10. Bonjour et bravo pour tout ce travail partagé !
    Comme d’autres, je me lance cette année dans la MHM, et je découvre les ceintures de calcul et de multiplications. J’ai des CM1 CM2. Par contre, je ne comprends pas très bien à quel moment tu les utilises (sur un autre créneau que celui de maths?). Les entrainements dont tu parles, ça reste des calculs à poser ou as-tu d’autres ressources? Combien de temps laisses-tu pour faire les calculs ? et à quelle fréquence les proposes-tu? J’ai cru voir un système d’inscription… j’avoue que c’est encore assez flou pour moi…
    Concernant les ceintures de multiplications, est-ce que ce n’est pas trop compliqué de « jongler » entre les ceintures et les enveloppes de multiplications ? J’ai aussi vu une leçon intitulée « tables de multiplication », dans le module 7… Je ne penses pas que tu attendes la leçon pour introduire tes leçons, alors donnes-tu la leçon bien en avance ?
    Merci d’avance pour tes réponses !

    1. Merci Laura !
      Je retire un peu de maths à la séance traditionnelle pour mettre de l’entrainement pendant des créneaux de plan de travail.
      Ils peuvent donc s’entrainer aux ceintures de calcul, simplement en se faisant des opérations à poser, je n’ai pas d’autres ressources pour le moment. Je ne bloque pas dans le temps, je laisse même les tables pour l’entrainement, pour qu’ils se concentrent sur la technique, puis après on fait le lien évident avec la connaissance des tables.
      L’inscription c’est pour le passage de ceinture, ils s’inscrivent quand ils se sentent prêts ! Pas de régularité. Je les incite quand même quand ça fait longtemps qu’ils n’ont rien passé.
      Je n’ai pas fait les enveloppes des tables, j’ai d’autres jeux pour s’entrainer.
      On reparle des tables dès le début d’année, même si la leçon vient après !

  11. Bonjour,
    J’étais à la recherche de ceintures (je vais me lancer, ce sera la première fois) car je voudrais coupler avec la méthode MHM que j’ai débutée en septembre avec mes cm2. Et là je tombe sur ton travail sur les ceintures d’opérations. Un grand merci, cela correspond tout à fait à ce que je cherchais.
    Petite question pratique : ils te donnent le cahier de réussite (ou la feuille de suivi) en même temps que le test pour que tu puisses éventuellement valider ou tu leur demandes quand tu rends les feuilles ?
    Encore un grand merci !

    1. Ils me déposent effectivement leur test avec leur cahier comme ça en corrigeant je note dedans 😉

  12. Merci pour ton travail…Question pratique: tu mentionnes qu’il y a 4 tests par ceinture mais je n’en trouve que 2 à chaque fois, est ce que je me trompe?
    Aussi, le côté spiralaire avec reprise des opérations précédentes est intéressant effectivement. Je me pose juste la question pour les cm1 par exemple qui maîtrisent technique de l’addition soustraction multiplication posées mais pas la division à 2 chiffres (normal ce n’est pas au programme). Ils sont alors bloqués pour passer les ceintures d’additions et soustractions de decimaux qui elles sont au programme. Est ce que cela t’a posé problème?
    Dans tous les cas merci encore c’est beau clair logique…

    1. Bonjour Elodie, sur une même page de tests de ceinture, j’ai mis 4 tests et ils sont tous différents (différents calculs), mais j’ai essayé de mettre des calculs qui fassent le même résultat pour faciliter la correction !
      Le côté spiralaire est volontaire, pour rebrasser à chaque fois par niveau de difficulté, et effectivement parfois ils peuvent être bloqués, et bien je les débloque en leur expliquant la méthode, même si elle n’a pas été vue avec tous ! C’est ça aussi la progression personnelle. J’ai une élève de CE2 l’an dernier qui était bloquée très tôt car elle ne savait pas poser les multiplications, je lui ai expliqué et hop c’était parti, et d’ailleurs ça en a motivés d’autres !
      Cette année je garde 7 élèves de l’an passé, elles reprennent là où elles en étaient restées, enfin je leur propose de reprendre où elles souhaitent, une a repris au début, mais elle n’était pas beaucoup « montée ». Au choix !

      1. Merci pour ces éclaircissements. Effectivement, et mille excuses mais j’ai bien vu les 4 tests après avoir mis les pdf format 50% à l’écran et voir la page pleine… Oups!!!
        Merci pour tout!

  13. Merci pour ce partage et tous ces documents. C’est grâce au livre de Nicolas Pinel que je suis venue visiter votre blog.

    1. Merci Claire pour votre retour, ravie que le livre vous amène ici, peut être y découvrirez vous d’autres choses… !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.