Projet « Le Grand Voyage » : séquence complète

Projet « Le Grand Voyage » : séquence complète

Cet année j’ai mis en place un projet sur la moitié de l’année intitulé le Grand Voyage.

Il s’agit d’une simulation globale, définie par son créateur Francis Debyser du BELC (Bureau d’Etudes des Langues et des Cultures) ainsi :
« Une simulation globale est un protocole ou un scénario cadre qui permet à un groupe d’apprenants (…) de créer un univers de référence, un immeuble, un village, une île, un cirque, de l’animer de personnages en interaction et d’y simuler toutes les fonctions du langage que ce cadre, qui est à la fois un lieu thème de référence et un univers de discours, est susceptible de requérir. »

Je ne détaillerai pas plus les fondements de ce dispositif dans cet article car j’y ai déjà consacré un autre article que vous trouverez ici : Une simulation globale, qu’est-ce que c’est ?

A travers ce dispositif, on travaille principalement le langage, écrit et oral, mais vous verrez qu’on peut y lier tout un tas d’autres domaines, de la géographie aux mathématiques en passant par les arts ou l’EPS !

Afin d’avoir une vision d’ensemble du projet, j’ai préparé cette infographie qui récapitule les 12 aventures vécues par les élèves :

Ce document est téléchargeable ci-dessous :

 

J’avais commencé dans l’année à faire un article pour chaque étape, et puis le temps manquant je me suis arrêtée à la 4ème. Je ferai donc des liens vers les articles déjà rédigés et je fais un court descriptif pour chaque étape suivante,  j’y apporte quelques illustrations, sachant que je mets à la fin de cet article tous les documents que j’ai créés ainsi que la trame de séquence avec les objectifs et compétences ciblés.

Les élèves ont eu un petit cahier prévu spécialement pour collecter tous les travaux de ce projet, nous l’avons appelé le carnet du grand voyage. Des documents à imprimer pour ce carnet sont dans le dossier à télécharger.

 

 

 

Cette première aventure est l’occasion de se lancer dans le projet : on embarque sur un paquebot et nous ne sommes plus élèves ni maitresse mais bien des passagers qui partent pour une croisière dans les mers du sud !

Objectif en français : remplir une carte d’embarquement (numérique dans mon cas)

Un travail donc de vocabulaire et d’orthographe.

J’avais fait un article qui détaille bien tout ça, vous le trouverez ici.

 

 

 

Les passagers doivent décrire ce qui se trouve  dans leur valise, on travaille la liste et les termes génériques et spécifiques.

J’ai également réalisé ce travail sur un document en ligne, mais c’est bien sûr adaptable sur papier !

Article dédié ici.

 

 

 

Étape collaborative : des groupes de passagers ont pu choisir les escales du voyage !

Je leur donnais une carte « escale » avec des indications :

Ils ont donc dû faire des recherches en ligne puis créer une carte sur google maps.

Article plus complet par ici.

 

 

 

Deux ou trois passagers se rencontrent sur le pont du bateau et discutent.

Les élèves ont dû rédiger les dialogues et jouer une scène.
Pour que ce soit encore plus immersif, nous avons utilisé une application de fond vert (comme pour la météo !) qui les a directement transportés sur le paquebot ! Un déclencheur de parole bien utile !!

Article avec vidéos du travail des élèves dans cet article.

 

 

 

Qui dit voyage qui carte postale ! Les passagers ont dû choisir une des escales et la représenter en dessin à partir d’une photo cherchée, et évidement rédiger un texte pour l’envoyer à un de leur proche.

Une étape qui a lié écriture, arts et géographie.

 

 

 

Je voulais pouvoir étudier différents types d’écrits au cours de cette aventure, et en plus de ça j’ai eu la chance de pouvoir faire une matinée avec une amie prof d’éducation musicale au collège. Nous avons donc lancé un grand concours artistique sur le paquebot, et les passagers ont dû créer leurs affiches pour annoncer l’évènement !

Dans le cahier des charges (un cahier des charges est donné à chaque étape, il sert de vérification des critères de réussite), j’avais précisé qu’il devait y avoir au moins un texte imprimé et collé. Ils ont donc utilisé le traitement de textes.

 

 

 

Oui mais voilà, tout ne s’est pas passé comme prévu …

En plein repas dans le grand salon, le capitaine fait une annonce avec un ton grave : le paquebot de croisière a heurté des rochers, le bateau va couler. Il faut évacuer. Les canots de sauvetage peuvent être descendus grâce à des clés qui activent le mécanisme. Il faut trouver ces clés que détient le directeur de croisière, dans son bureau.

Un véritable escape game réalisé dans la salle d’activités de l’école, avec le chrono affichant le compte à rebours, 1h pour s’en sortir, tous ensemble..

J’ai détaillé tout le fonctionnement de ce serious game très instructif sur les comportements des élèves, vous le trouverez par ici.

Suite à ce jeu palpitant, les naufragés ont dû rédiger le récit du naufrage, en tenant compte d’un cahier des charges précis.

 

 

 

Nous voilà tous sur un canot de sauvetage, et au loin on aperçoit une terre !

Rapidement nous nous y rendons et explorons tout de suite les alentours. Nous cartographions l’île afin de mieux nous repérer. Comme nous ne savons pas si nous allons être secourus, nous décidons de donner des noms à chaque partie représentative de l’île.
Vous l’aurez compris, une activité collaborative au TNI de tracé de l’île (vue du dessus) (ça peut bien sûr se faire en papier !), puis de nommage des lieux. De quoi réinvestir les acquis de grammaire : groupe nominal, adjectif, accords … et des recherches en vocabulaire pour trouver des noms d’espèces tropicales !

Au cours de notre découverte de l’île, nous avons rencontré d’étranges statues de bois : des tikis.

Et hop, un travail en art et géométrie !

(souvent les élèves publiaient leurs productions sur le compte twitter de la classe, encore plus de production d’écrits du coup !)

 

 

 

Etape courte mais très intéressante : rédiger un message SOS en 10 mots.

Les élèves ont publié leurs productions sur Twitter :

 

 

 

Afin de garder une trace de nos découvertes sur l’île, chaque naufragé à créé un carnet d’observation des espèces animales et végétales rencontrées.

De quoi travailler la fiche documentaire, le vocabulaire et toujours l’orthographe.

(les écrits ne sont pas toujours corrigés sur les photos : les élèves me rendent le travail que « j’évalue » au premier jet, puis je leur indique les points à retravailler. Selon le moment où j’ai pris la photo, il peut rester des erreurs.)

 

 

 

Maintenant que nous sommes sur l’île depuis plusieurs jours (euh en temps scolaire ça fait bien un ou 2 mois !), il nous faut nous organiser !

On se répartit les rôles : un groupe se charge de trouver comment chasser, un autre de cueillir, de pêcher, de faire une cabane, de réfléchir aux conditions d’hygiène et à l’entretien du camp.

Chaque groupe réalise une affiche pour expliquer aux autres comment s’y prendre !

 

 

 

Un matin, en allant chercher des noix de coco, le capitaine est tombé sur une carte mystérieuse, elle donnait des indications pour arriver à un trésor…

Dernière étape que j’ai voulue plus ludique, une chasse au trésor grandeur nature dans l’école sur fond d’énigmes mathématiques !

Les élèves ont pu entrer dans la grotte et y trouver un coffre où ils ont choisi leur trésor !

 

A la fin de cette formidable aventure, il a fallut conclure l’histoire : y aurait-il dans la grotte une fusée de détresse ou une carte nous guidant vers la civilisation, ou juste nos trésors et nous resterions vivre ici ?
Je vous laisse découvrir ce que les élèves ont choisi :

Si vous souhaitez voir plus de productions des élèves, je vous invite à suivre ce lien qui renvoie à leurs productions sur Twitter.

 

Une formidable aventure qui a permis de tisser des liens dans le groupe classe, et qui a été source de nombreux apprentissages.

Je recommencerai sans hésiter un tel projet, d’ailleurs l’écriture du prochain est déjà en cours…

Ah oui, j’allais oublier ! Si vous souhaitez vous aussi vous lancer dans l’aventure, je vous laisse mes documents en un dossier compressé (téléchargez-le puis clic droit pour le décompresser), et bien sûr n’hésitez pas à partager votre expérience, ici ou là bas …

Vous vous rendrez compte qu’il y a des documents que vous ne pourrez pas réutiliser tels quels : la carte de l’île par exemple est créée par les naufragés, donc vous aurez la votre, mais j’ai laissé tous les docs pour que vous ayez un aperçu complet !

Have fun !

 

clic !

22 thoughts on “Projet « Le Grand Voyage » : séquence complète

    1. Avec plaisir, c’était vraiment un chouette projet et j’espère que d’autres pourront le vivre !

  1. Super,bravo, c’est un magnifique projet, vos élèves ont beaucoup de chance. Merci pour ce partage.

    1. Merci ! Super projet de classe qui a créé une vraie cohésion, surtout quand on a un double niveau où on est souvent contraints de les séparer pour traiter différents contenus.

  2. Un travail et projets fabuleux ! Je ne connaissais pas la simulation globale. Merci pour cette belle découverte et ce partage d’une grande qualité ! Un travail inspirant !

    1. Merci ! Je suis contente que ce dispositif puisse être découvert (et j’espère utilisé) par d’autres car je pense qu’il a de grands pouvoirs !

  3. Bonjour Delphine
    Je suis émerveillée par votre projet et par votre travail ! Bravo !c’est du boulot!
    Je tenterai de l’adapter ou de créer un pour mes CE1
    Est ce possible d’avoir la version word de votre carnet de bord ? (je n’ai pas publisher), ainsi que la version word du projet « le grand voyage »
    Merci pour cette générosité !
    Bonnes vacances
    Hélène

    1. Bonjour Hélène,
      Je suis ravie que le projet vous plaise et que vous envisagiez de le mener avec vos élèves, vous verrez, vous partirez vraiment à l’aventure ! Je n’ai fait du tout de document sous word, si tu as word et compagnie, tu peux avoir publisher dans ton dossier d’installation (souvent les gens ne l’installent pas car ils ne le connaissent pas).

    1. Ah c’est super ça ! Tu connaissais le dispositif ? Je serais curieuse d’avoir des retours quand tu l’auras fait !

  4. Bonjour, essayant de mettre en place ce projet pour la rentrée 2018, je voulais vous demander si vous aviez également lié la littérature à ce projet ?
    Merci encore pour ce partage !

    1. Bonjour Julie, je n’y ai pas lié de littérature mais effectivement ça pourrait être chouette !

  5. Merci pour ce partage!
    C’est vrai qu’une formatrice nous avait expliqué cela à l’IUFM et je m’étais toujours dit que je le ferais en classe!!
    Mais je ne me suis jamais lancée!! Mais pourquoi pas!!

  6. Un grand merci ! C’est inspirant, une envie de me lancer dans cette aventure avec mes CM1 cette année, pourquoi pas lier une correspondance dans ce voyage ! J’adore encore merci pour ce partage !!

    1. Merci ! Ce projet est celui de mon année passée… mais si tu vas sur ma page facebook, sur le post dédié à ce projet, plusieurs personnes se sont lancées, l’une d’elle sera surement partante pour une rencontre sur le paquebot ! (publication du 20 juillet)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.